Peggy Guggenheim «Ma vie et mes folies»

Je me suis régalée en lisant la très belle biographie d’une mécène de génie :

Peggy Guggenheim  «Ma vie et mes folies»

Peggy Guggenheim fut sa vie durant une infatigable excentrique. Elle s’achète des robes de Paul ­Poiret, Man Ray la prend en photo, elle croise Marcel Duchamp, fréquente dadaïstes et surréalistes, fait des orgies à répétition. Extravagante jusqu’au bout des ongles, on lui reconnaît un goût visionnaire très sûr. Rien de ce qui se fait à son époque ne lui échappe : elle se glorifie par exemple d’avoir découvert le peintre Pollock.

Après la guerre, elle n’a plus que deux idées en tête : satisfaire sa libido bisexuelle et s’occuper de son musée à Venise, au bord du Grand Canal. La bonne société voit d’un mauvais œil l’arrivée de Peggy que l’on considère comme une nymphomane décadente.

Trois ans après avoir pris soin de faire don de son palais et de ses collections à la fondation Salomon R. Guggenheim, NY, Peggy Guggenheim décède à Venise âgée de 81 ans.

Pour infos : http://www.filigranes.be/fr/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :