La midlife crisis d’Ingrid : Depuis hier, j’ai quarante ans…Le renoncement d’une mère !

 

 

 

Depuis hier, j’ai quarante ans… et le premier qui ricane, je le tape.

Ouééé, je sais que je ne les fais PAS DU TOUT mais néanmoins, j’apprécierais que tout le monde se mette à me vouvoyer, là, tout de suite.

Parce que figurez-vous que, du haut de ce soudain privilège de l’âge, je m’en vais vous livrer mon avis sur la vieillesse… Si si !

Vous, je ne sais pas, mais moi, à vingt ans, je scandais que ‘plus tard’ j’aurais 4 enfants, quatre, au moins ! … Les grandes tablées, les familles nombreuses, ça m’éclate, le syndrome Petite Maison dans la Prairie, genre. Je me voyais bien, moi, épanouie et joviale en Supermaman entourée d’une brochette de premiers de classe, blonds et bien élevés, dans une ferme en carré du Brabant Wallon.

Et là, vingt ans plus tard,… J’ai un gamin, un seul… et J’suis débordée. Déjà que si j’ai pas mes quinze heures de sommeil, je suis une amibe, il faut savoir que neuf mois sans morijto furent une torture à peine surmontable. Sans compter que J’ai mis trois ans à évacuer la demi tonne que j’avais prise et qu’en prime, j’ai perdu au moins un mètre cube de seins. Bref, il est hors de question que je m’inflige ça une seconde fois !

Quand j’avais 20 ans, j’étais persuadée qu’à quarante ans, on avait fait la paix avec son corps, qu’on assumait rides, rondeurs et vergetures sans moufter ; qu’on était que plénitude, insouciance et bonheur béat…

Foutaise, je suis une quadra plus obsédée du pèse-personnes qu’une ado et je pratique depuis peu l’alcoolorexie (traduisez : j’ai rien mangé ce soir, ressers-moi un morijto, vite fait !). Pour ce qui est des rides : pas mieux ! Qu’on m’amène un container d’acide hyaluronique: tout ce qui peut être sauvé par la science le sera, pourvu que le serveur de l’italien au coin de la rue continue à me servir du ‘Mademoiselle’  avec mon Limoncello.

Enfin, pauvre de moi, il y a vingt ans, j’ai affirmé haut et fort que jamais je ne me teindrais les cheveux… Ja-mais !… J’avais lu qu’il suffisait de mécher progressivement son châtain de blond cendré pour passer au gris tout en douceur et élégance (Si, si, fastoche, c‘est Alain Denis qui l’a dit !). Franchement, vous avez déjà vu une femme plus classe que Meryl Streep, et son carré gris élégantissime dans ‘Devil wears Prada’ ? Elle est royale, non ?…

Ben si, justement, un brin trop royale pour moi. Comprenez : pas question que je ressemble à Fabiola. Donc finalement, l’élégance assumée, ce sera dans dix ou quinze ans parce que là, tout bien considéré, je vais me faire faire un Inoa caramel doré chez Alain Denis, pas plus tard que tout de suite…

PS : Quelqu’un aurait un chirurgien à me conseiller pour une petite blépharoplastie ?

 

 

C’est le post d’Ingrid Van Langhendonck : Dilettante autoproclamée, elle joue les mères indignes fans de shopping compulsif; ça nous décomplexe de n’être pas parfaites. Ingrid trempe sa plume dans le gaz hilarant pour affirmer sa girly attitude. RP de choc pour Mer du Nord et Luc.Duchene, elle Sans Chichitte aussi en télé et blogge quand ça lui prend. 

http://www.merdunord.com/ 

http://www.rtbf.be/sanschichis/on-web/equipe_ingrid-van-langhendonck?id=3644303

Publicités
Tagué , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :