Archives de Catégorie: Anne Rozenberg

Les polars d’Anne Rozenberg : Envie de participer au concours « Pourquoi lisez-vous des polars » ?

 

 

Après le succès du concours Pourquoi lisez-vous? La librairie Filigranes remet ça avec Pourquoi lisez-vous des polars ?

C’est une question que me posent souvent mes copines.  Je lis des romans classiques et contemporains, de la poésie, des documents mais des polars ? J’ai envie de répondre pourquoi pas mais plus sérieusement parce qu’il n’y a rien de mieux pour m’arracher à la vie, me couper de toutes mes préoccupations. Parce qu’une fois que j’en ai commencé un, je ne pense plus qu’à ça, lire, me replonger dans l’intrigue, deviner peut-être le dénouement avant que l’auteur ne le révèle. 

Il y a aussi le côté « pièces du puzzle qui s’emboîtent » qui me fascine. Je n’aime pas spécialement avoir peur, ni trembler, et un peu maso, j’avoue que je dors souvent mal après les avoir lus. D’un autre côté, quelle richesse, il y en a tant et tant et qui abordent des univers si différents. Si je laisse de côté Mo Hayder, trop gore pour moi, je voue une véritable passion aux livres d’Elizabeth George, une Américaine qui décortique les maux de la société anglaise, en ciselant ses enquêtes (tous ses livres sont parus aux Presses de la cité et chez Pocket). Je me délecte des livres d’Arnaldur Indridasson (mon préféré est La femme en vert), qui me permet de pénétrer les arcanes de la société finlandaise (livres parus chez Métailié et Points). Je viens de terminer La cinquième femme du Suédois Henning Mankell, qui a été un véritable coup de poing (Seuil et Points).  

Ce qui me touche aussi chez chacun d’entre eux, c’est leurs enquêteurs, un peu ou très déprimés, mettant à jour leurs failles et témoignant d’une immense compassion pour les victimes.

Encore un mot : vous voulez un conseil pour choisir Le polar de vos vacances ? Vous allez chez Filigranes avenue des Arts, vous demandez le patron, Marc Filipson, qui est un vrai passionné et il vous conseillera les meilleurs parmi les dernières parutions.

Envie de participer au concours Pourquoi lisez-vous des polars?

Surfez sur www.pourquoilisezvous.com et répondez.  Il y a des bons d’achat chez Filigranes à la clé.

http://www.filigranes.be/fr/

 

Le post d’Anne Rozenberg -> http://bcommebouquiner.blogspot.com/ Discrète mais efficace ! Quand elle prend la plume, Bruxelles s’arrête. Un style aiguisé mais juste ! Elle partage tout sur ces deux blogs : ses lectures, mais aussi tous ces coups de cœur. Une fille à découvrir, on est allée la chercher derrière ses textes.

Tagué , , ,

Le post Nostagie d’Anne Rozenberg

Pour en parler après tout le monde, vous vous doutez bien que je ne vais pas commenter  ici les qualités du film Cloclo – que j’ai par ailleurs trouvé excellent – ni le talent de Jérémie Renier – parfait dans le rôle. Non, ce que j’ai plutôt envie d’évoquer, c’est un souvenir qui m’a assaillie à la vue du film. Celui des filles en pleurs à la porte du lycée le 11 mars 1978, jour de la mort de Claude François, l’hystérie collective que cette nouvelle a déclenchée. Et moi, du haut de mes 14 ans, effarée face à leurs larmes, touchée par leur chagrin, mais ne le comprenant pas, ne le partageant absolument pas.  C’est qu’à l’époque, les cours de récré étaient partagée entre les Minets, fans à la vie à la mort de Claude François et autres jeunes gens proprets et les Beats (diminutif de Beatniks) plutôt pop, vêtus de manteaux en mouton puant, achetés Galerie Agora, de pat d’eph et de sabots mauves.

Où je me situais là-dedans ? Dans aucun des deux groupes justement !

Mes parents écoutaient de la musique classique et de la bonne chanson française – Brel, Brassens, Ferrat, etc. – et je partageais leurs goûts musicaux, ce qui faisait de moi une extra-terrestre assumée. N’empêche, si j’ai autant aimé le film, c’est que sa musique, était la bande-son,  l’arrière-fond musical de mon adolescence, et qu’en bonne fille des années 60, j’ai parfois des bouffées de nostalgie de cette période…

Post d’Anne Rozenberg ci-dessous.

Tagué , ,
%d blogueurs aiment cette page :