Archives de Tag: Claudia Lomma

Renault ZOÉ – un véhicule génétiquement connecté !

Rouler 100 % électrique, je n’y avais jamais pensé, ben oui à force de regarder son nombril on en oublie l’écologie et tout le reste…

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1388

La Zoé est une voiture hyper connectée, un peu comme moi ! Je l’ai testé, j’ai eu la chance de rouler deux jours les cheveux au vent, la musique à fond la caisse (le modèle Bose propose une sellerie cuir premium et un système Audio BOSE® Oui, oui Madame !)

J’ai honte de ne m’y mettre que maintenant en apprenant que Renault est le constructeur qui vend le plus de véhicules électriques en Europe depuis 2010, mais il n’est jamais trop tard me direz-vous!

L’autonomie ? La question ! Et bien en gros : 400 km, non en fait, 300 km en usage réel urbain. Un argument massue pour convaincre tous ceux qui hésitent encore à passer à l’électrique et qui ont envie de diminuer leur empreinte carbone, comme moi mais ça c’est tout nouveau !

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1418

Le plus étonnant ? Et bien c’est le silence ! Un calme étonnant grâce à l’absence de bruit de moteur et de vibration…. C’est même un peu désarçonnant. Au final ça donne une voiture tonique, maniable et plaisante à conduire, pas besoin de clé, si ce n’est dans le fond de mon sac. La Zoé me reconnaît quand j’approche, pas besoin de clé non plus pour démarrer, tu montes, tu t’installes, tu enfonces le bouton Start et tu démarres… J’ai adoré l’expérience, comme la sensation de voler plutôt que de rouler et franchement je ne comprends pas comment j’ai ne l’ai pas envisagé plutôt. La Zoé m’a fait découvrir des sensations nouvelles mais aussi m’a poussé à me questionner sur mon rôle pour la planète, mon petit rôle, le rôle du colibri mais qui n’en n’est pas moins important. Et vous vous y pensez ?

Le prix ?

Pour trouver les réponses à toutes les questions que vous vous posez,cliquez ici.

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1435

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1511

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1467

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1463-2

 

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1469

Claudia Lomma test la Renault Zoé -Photographe-CLbis_1449

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1422

Claudia Lomma test la Renault Zoé-Photographe-CLbis_1454

On recharge où?

Renault_Zoe_Claudia_Lomma_2.png

J’ai tout aimé dans la Zoé :

Renault_Zoe_Claudia_Lomma

Vous aimez mon sac ? Vous vous demandez d’où il vient ? Vous pouvez le commander ici

Crédit photos : Virginie Delaby

Tagué , , , , , , ,

Et si on changeait nos habitudes ??…. Amour à l’arrivée !

 

 

Google, Skynet, WordPress, Facebook, Twitter, Gmail, SMS, WathApp… On n’a plus au aucune excuse de ne pas se dire le plus important… Plus aucune raison de ne pas leur dire ce que la vie serait sans eux !

On a tous les entrailles liées à certaines personnes, nos parents, nos frères, ceux du sang, ceux du cœur, ceux qu’on a choisi ou pas, ceux qu’on oublie trop souvent d’appeler, happé par la course quotidienne.

Tous ces moyens de communication qui nous permettent pourtant de tout faire, tout dire, tant et si vite… Tout sauf souvent l’essentiel.

On a des amis virtuels, plein, partout, à toute heure mais ceux qui comptent vraiment on en fait quoi ?

Tout va vite, on balance sa vie sur la toile, on vit à l’heure de l’intimité-net mais les vraies confidences, les vrais échanges, le vrai partage, l’émotion… y a pas de touche pour ça sur nos claviers !

Vous est-il déjà arrivé de ne plus savoir comment s’écrivait un mot, trop habitué à ce que les correcteurs d’orthographe pensent pour vous. On a perdu nos plumes au profit de ces outils magnifiques qui finissent par bouffer nos vies.

Je me surprends à ne plus savoir écrire le mot « Idyllique » sur une carte postale (la première que j’écris depuis plus de 10 ans !) alors je l’écris de 4 façons possible : « Idillyque/ Idylique/ Ydylyque » et v’la que j’écris vraiment n’importe quoi !

Alors je vous propose un petit défi, qui devrait à nouveau devenir une habitude #pasuneobligation# une petit chose qui va mettre du baume au cœur à ceux que vous aimez, un petit bonheur gratuit (ou quasi).

Plutôt que de vous acharner sur vos claviers, écrivez une (des) carte (s) postale (s) à ceux qui vous sont chers. Faites renaître l’attente des nouvelles, l’espoir à l’ouverture de la boîte aux lettres (qu’on devrait aujourd’hui  renommer Boîte aux recommandés !) Le sourire à la simple vue du courrier…

Ecrivez-vous d’où que vous soyez, une carte, un timbre et récoltez les petits bonheurs à l’arrivée.

Par la même occasion écrivez-en moi une jolie : Claudia Lomma 10, Rue Paul Lauters 1050 Bruxelles.

Je serais très heureuse de vous lire.

Renouez avec cette tradition perdue et profitez-en pour vous aimer.

Claudia.

Tagué , , ,

Le déjeuner des hommes (sans doute) les plus élégants du monde…

Un film de Scott Schuman – THE SARTORIALIST –  « Lunch for 25 »

Ristorante Camillo, Firenze Pitti UOMO

[vimeo http://vimeo.com/35926876]

Obéissant à des règles non écrites, quand elles répondent à l’instinct, l’alchimie qui s’en dégage est la plus fascinante…

Pas de théorie, un équilibre sans forfanterie.

Il y avait là, réunis pour la grand’messe du Pitti, quelques-uns de ceux qui peuvent prétendre à ce titre, poétiquement mis en scène par Scott : Les frères Ricci, Luciano Barbera, Simone de « Tie your tie », Lino du « Al Bazar », Nick W. qu’on ne présente plus tant il déchaine les blogs et même Kanye West qui, s’essaierait, dit-on à cet exercice…

Tous figurants et gourous à leur tour, partageant expérimentations, regards sur leurs mondes, les uns présidant aux destinées de boutiques légendaires, les autres à la manœuvre auprès de grandes enseignes, artisans ou capitaines d’industrie…

L’infiniment petit n’alimente-t-il pas ici encore l’infiniment grand ?

Source illimitée d’inspirations, les dernières exacerbations du siècle passé, si attachantes pour ceux qui veulent en apprécier  la saveur, renaissent çà et là et surtout ici.

Ce qui est défait se refera, ce qui a été brûlé sera adoré à nouveau et c’est en cela qu’il convient de saluer les valeureux dépositaires de ce savoir, toujours en marche, vivace…

http://www.camillosrestaurant.com/

Le post de Martin Neuman :

Diplômé de E.P.H.E.C. et de l’I.A.A. (International Advertising Association) à Bruxelles en 1986, puis de l’Accademia Italiana Moda de Florence(Italie) en 1989. MN peut se targuer d’avoir toujours eu le regard braqué sur la Mode, les Modes…

La légende familiale ne le décrit-il pas gambadant à toute heure du jour en pyjama dès son plus jeune âge, à l’époque, son unique costume deux pièces ?

Spécialiste depuis de l’habillement masculin, en particulier de la chemise, qu’il conçoit pour de nombreuses Maisons, tour à tour inspiré et inspirateur, il œuvre aujourd’hui comme consultant discret, en Belgique à l’étranger, promenant son regard affûté sur ses contemporains…

Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

La souffrance de nos ancêtres ou comment devenir quelqu’un de bien ?

Qui sont ces gens qui jugent ? Qui colportent et font que le « mauvais » souffle…  les salves de ces vipères me parcourent l’échine. Mais qui sont-ils ? Pensent-ils tant être meilleurs ?

Finalement qu’est-ce qui fait qu’on est quelqu’un de bien ? L’origine du sang ? La hauteur, l’ampleur des ramifications de notre arbre ?

Moi mon arbre il n’est pas bien haut. Ses racines puisent leurs forces dans le fond d’une mine de province. Un compost noir comme de la glaise. Le  terreau qui a nourri mon arbre a tellement encombré les poumons de mon grand-père qu’il en est mort étouffé ! C’est comme s’étouffer avec sa propre histoire.

S’efforcer de se persuader qu’on vaut plus que le prix auquel on est vendu soit moins cher que la valeur d’un poulet version dioxine. S’acharner à vouloir un avenir meilleur pour ses descendants et justement descendre toujours plus bas dans ces puits noirs. Ces puits qui crachent l’or noir celui-là même qui éclaire les autres, tous les autres sauf… les racines de mon origine.

Je suis issue du noir. Je suis née d’une galerie où le moindre bruit peut être l’écho du dernier, ou l’art  l’ultime, c’est de sortir vivant. Quel galeriste fera monter cette œuvre aux enchères ? Je suis une œuvre d’art à moi toute seule… sortie vivante du néant.  Qui voudra donc me crucifier sur un mur ?

Mon grand-père a été vendu par son pays contre du charbon que l’Italie n’a finalement jamais reçu. Il a été transporté dans un train entassé avec les siens comme des bestiaux, il a fait la route qui m’a menée jusqu’ici. Mon grand-père comme plein d’autres grands-pères : Les Italiens, les Juifs, les Arméniens, les Polonais….

J’ai tenté d’oublier, de faire semblant, de jouer…. Mais la nuit je sais qui je suis, je sais pourquoi j’ai tant besoin de lumière.

Je viens du noir, mais je suis là.

Que ceux qui pointent les excès, les faiblesses, les doutes, les croyances, que ceux-là mêmes jettent la première pierre et trouvent le courage de regarder à leurs pieds, pour voir dans quelle terre ils sont enracinés ?

Le vent qui souffle dans mes feuilles est le même que celui qui souffle dans les vôtres…

Claudia Lomma.

Tagué , , ,

L’hôtel du Nord au Canal St Martin… Paris.

 

Paris : J’enfourche un Vélib, traverse la ville pour m’évader loin des quartiers inondés de touristes, bruyants, faussement branchés. Je roule vers un nouveau quartier très fréquentable et fréquenté par la nouvelle vague de bobo#arty#végi. Direction le quartier du Canal St Martin (ça monte par- là, ouille mes cuisses !)

Piétonnier le dimanche, on y flâne et y découvre des adresses pointues mais pas prétentieuses.

Là-bas se trouve un endroit que tout le monde connaît sans forcément y avoir été : L’hôtel du Nord.

« Atmosphère, atmosphère… est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ??? » ça vous fait penser à qqchose ?? Hôtel du Nord est un film réalisé par Marcel Carné sorti en 1938 avec Arletty. Il est  inspiré du roman « L’Hôtel du Nord » d’Eugène Dabit.

http://www.youtube.com/watch?gl=BE&feature=related&v=6DKI0EP-RMA

J’arrive face au Canal après avoir traversé des quartiers improbables (Indien, Paki, Black.. Coloré tout ça !) L’hôtel du Nord sur l’autre rive m’attend !

Le Vélib au repos juste en face je savoure mon bon plaisir sur la terrasse… c’est enchanteur !

Je vous le conseille, nous y avons déjeuné délicieusement. Après des années d’abstinence, j’ai craqué et n’ai pu résister à leur pain perdu (ils utilisent un double pain mou traditionnellement utilisé pour les burgers) le tout arrosé d’un beurre salé au caramel fondu (Heu ma’zelle, vous m’en mettrez deux !! ) Beaucoup de calories pour un moment hors du temps sous une enseigne mythique !

 

 

http://www.hoteldunord.org/

 

 

http://www.velib.paris.fr/

Pour votre info : vous verrez parfois la selle de certain vélo est à l’envers, c’est le code des Parisiens pour signaler qu’il est HS ! Bon à savoir.

Le Post de Claudia Lomma -> https://claudialomma.wordpress.com/ Un peu une sorte de « Madame Claude » mais pour femmes branchées. Elle aime, elle rassemble, elle partage..

Le trait d’union entre plusieurs réseaux de filles très différentes à Bruxelles. Elle parle, pense et dit très vite… trop vite, tant de choses encore à faire, alors elle s’entoure des meilleures Girly de la ville pour communiquer à l’image de son temps.

 

Tagué , , , , , , ,

Ce qui se dit en réunion de rédaction du ELLE Belgique et que vous n’êtes pas censées savoir… OU : « qu’il faut pas forcément être habillée comme un sac pour avoir une conscience ! »

J’ai eu la chance d’être là au bon moment ! Où ? Là où ça fuitait…

M’est tombé sur le coin de la boîte mail, un qui justement ne m’était pas destiné. Un mail de la grande, grande… Béa Ercolini : rédac chef du mag le plus glamour (ELLE), aimée, jalousée, respectée parfois détestée. Une chose est sûre nous, les filles du blog on sait dans quelles catégories de qualificatifs on se (la) range : les bons ! Et le mail qu’elle a envoyé à ses troupes nous confirme que nous avons choisis le bon côté !

Voici ce que nous n’aurions jamais dû lire, mais que nous n’hésitons pas à vous dévoiler :

Les filles,

Les courriers pas contents que nous recevons de temps en temps, s’ils ne doivent pas nécessairement nous faire réagir au quart de tour, méritent d’être écoutés. Ils traduisent une crise morale ou, plus positivement, un changement, une demande de PLUS d’ÊTRE, moins d’avoir et moins de paraître. Comment y répondre lorsqu’on a pour mission de divertir et de partager l’appétit consumériste de nos lectrices ? En répondant par PLUS D’ÊTRE.
Journalistiquement, cela peut se faire EN BASANT NOS ARTICLES PAR DE L’EXPERIENCE VECUE. La nôtre ou celle de ceux qui nous entourent.
– parlez en réunion de rédac de ce qui vous fait vibrer ou réagir. Si cela vous touche, cela touchera les lectrices.
– basez vos articles sur des interviews. Pas nécessairement pour les retranscrire in extenso, mais pour avoir des infos, des adresses, des conseils, des témoignages d’expérience vécue. Ainsi, le magazine s’enrichira d’infos qui n’ont pas nécessairement un prix mais bien une valeur.
Autre manière, l’une n’empêchant pas l’autre: S’ENGAGER.
– Choisir un point de vue et le défendre. Devant une page blanche, on peut choisir ce point de vue avant de commencer: cela guide l’écriture et muscle le texte (même si c’est « Brad Pitt est-il con ? »).

Signé : Béa.

Alors il est vrai que si l’on juge les réunions de rédac du Elle, on n’est loin de les imaginer aussi  humaines.

Détails de la scène :

* Une grande liane au nom  d’Eugénie Rittweger de Moor (journalist/picture editor du ELLE) porte un pantalon étroit bleu électrique.

* Juliette de Bruxelles : caractère bien trempé vêtue d’une longue jupe plissé en crêpe couleur peau franchement transparente qu’elle assume à mort !

* Eli (Elisabeth Clauss) #journalisteàlalanguefourchue# qui déambule en très jolie robe de soie imprimée d’Olivier Strelli (période Nathalie Valentiny – la meilleure pour les connaisseurs)

Vous avouerez que ça ressemble plus à un catwalk qu’a une réunion ou l’on s’inquiète de plus ETRE que paraître ou avoir… Et bien moi je vous dis qu’il faut pas forcément être habillée comme un sac pour avoir une conscience !

Merci le ELLE d’être tous les mois à mon chevet, merci Béa de te soucier des besoins et des émotions de tes lectrices. Merci pourquoi ? Pour nous rappeler à tous les numéros que vous ETES bien plus que vous le paraissez !

http://www.facebook.com/#!/pages/ELLE-Belgique/37490723084

http://fr.elle.be/

 

Claudia Lomma.

Tagué , , , , ,

Concours : Des produits Bio Beauté By Nuxe à gagner !

Ma peau cet été ?? Elle sera éclatante et magnifiée grâce aux nouveaux solaires de BIO-BEAUTÉ.

3 produits pour une gamme parfumée et onctueuse : La gelée autobronzante hydratante visage et corps, la protection SPF20 visage et corps et l’après-soleil visage et corps

Une véritable invitation à la gourmandise ! Je les ai essayé et oups…. fini les odeurs de cochon brulé, ça sent bon les vacances sur la peau dorée !

Les textures sont veloutées et s’appliquent facilement, ça ne colle pas ! Pas obligée de faire l’étoile de mer dix min avant d’enfiler son jeans !

Un indice qui rassure : ces produits sont à 98.9% d’origine naturelle CERTIFIÉ BIO.

Une bonne raison pour en abuser.

Alors qui répond pour gagner ??

Combien de jours vais – je partir au soleil cet été ?

Les 3 premières à donner la bonne réponse (ou à s’en rapprocher) recevront les Solaires de Bio Beauté dans leur boîte aux lettres ! Merci Nuxe !!

Bonne chance les filles !

Claudia.

Tagué , , , , , , ,

Un bel hôtel à Knokke…

 

 

On s’y sent comme à la maison, on est chez nous !  Une décoration épurée et sobre, un luxe subtil pour les18 chambres à votre disposition, de jolies œuvres aux murs.

Réservations uniquement avec petit déjeuner. Un beau buffet pour fins gourmets.

Point d’ancrage idéal pour découvrir tout ce que Knokke-Heist a à vous offrir : Un sentiment de liberté et une vision particulière de le vie sur la côte. La plage se trouve à deux pas…

Van Bunnenlaan nr 50, 8300 Knokke-Heist  0032 (0)50 62 93 63

http://www.hotelvanbunnen.be/fr/

Tagué , , , ,

Une autre façon de voyager….

J’ai découvert « Emotion Planet », une autre façon de voyager. Des voyages axés sur la rencontre avec les populations locales. Du tourisme équitable sans tomber dans les travers des fumeurs de pétards ! Non, non, juste des voyages qui répondent aux valeurs essentielles que sont : Le respect des hommes et de leur environnement. De la Cordillère des Andes aux Steppes de Mongolie ils vous proposent des expériences touchantes aux côtés des peuples natifs. Equité, respect mutuel, écoute et expérience de la différence sont leurs valeurs (et les miennes !)

Allez voir sur : http://voyages-alternatifs.com/

 

Tagué , , , , , , , , ,
%d blogueurs aiment cette page :